Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/01/2010

Ange et Démon

Et si Dieu se foutait de nous ?


Il y a six mille ans ou à peu près. Il était une fois le Paradis terrestre. Et la Pomme. Et le Serpent, qui la montre à l'Homme. Ben oui, il est là pour ça, le Serpent. Comme la Pomme est là pour être prise, non ? Sinon pourquoi Dieu l'aurait-il mise au milieu du Jardin ? C'est ce que le Serpent dit à l'Ange...

De nos jours, soit six mille ans plus tard - ou à peu près - le Serpent est devenu un Londonien respectable (ou pas. Mais il conduit une Bentley, et les Bentley sont des voitures respectables), l'Ange un bouquiniste en peu spécial, et l'Homme a crû (il a cru aussi, mais là n'est pas le propos du livre. Quoique... si, au fait !) et s'est multiplié. Et les Puissances, Dieu et le Diable, ont décidé que le moment était venu de s'affronter. Chez nous. De déclancher l'Apocalypse. La Fin du Monde. Le Combat de la Lumière et des Ténèbres. Or, ça, ni le Serpent ni l'Ange ne le désirent : ils préfèrent de loin la vie terrestre et ses surprises à la Victoire d'un des deux Camps. Celui-ci serait-il le leur.

De Bons Présages, c'est l'Apocalypse vu à travers les lunettes de l'Humour. Terry Pratchett et Neil Gaiman s'en sont donnés à coeur joie. Tout comme la prophétesse Agnès Barge, celle qui avait tout prévu. Et tout noté dans un livre dont a hérité sa descendante gratifiée du charmant prénom d'Anathème. Cest un livre drôle, sarcastique, émouvant parfois. Mais c'est aussi un sacré hymne (et non un hymne sacré) à la Vie et à l'Homme (enfin, à la Femme aussi...). Parce qu'aussi stupide qu'il soit, l'Homme, il vaut mieux que le chaos intégral ou la stase absolue (ah non... zut... c'est dans les Princes d'Ambre, çà !). C'est ce que finit par comprendre l'Antéchrist lui-même (qui par un (mal)heureux hasard n'a pas été confié a l'attaché culturel américain, et ne s'appelle pas Damien) : le monde n'est pas parfait, mais il est chouette quand même. Du moins, quand on a onze ans, de bons copains, et un molosse des Enfers répondant au nom de Toutou.

Quant à ce que comprennent l'Ange et le Serpent... je  crois que la réponse est dans l'introduction.

16:08 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : livres, humour, fantasy

Commentaires

Donner envie aux gens de se couper du monde et d'entrer tout entier dans l'univers d'un auteur pour quelques heures est un talent rare. De toute évidence il ne vous est pas inconnu.

Ayant fini de refinir Simmons et Asimov, je pense que j'en ferai la lecture cette année.

Est-il préférable de choisir la VO ou peut-on faire confiance à la traduction ?

Écrit par : Karam | 01/04/2010

Merci beaucoup.

Je n'ai pas lu la V.O. Je peux être très paresseuse, parfois...
Quoi qu'il e soit, la traduction me paraît très bonne. Mais rien ne doit valoir l'original. Et les jeux de mots en anglais nettement plus savoureux que leur transposition. Si le lecteur maîtrise bien la langue de Shakespeare (ou plutôt la langue de Pratchett et Gaiman), bien entendu.

Écrit par : lambertine | 06/04/2010

Ce fut un vrai régal, merci

Je ne mettrai plus jamais mon unique cassette de queen dans l'autoradio sans penser à cette histoire :)

Écrit par : Karam | 29/04/2010

Heureuse que cela vous aie plu, très cher !

Écrit par : lambertine | 13/05/2010

Les commentaires sont fermés.