Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/05/2010

Les trois miracles de Jérémy - première partie

On croise toute la misère du monde dans un centre de désintox. Parfois, ça donne des idées.


Je n'aime pas les salles de réanimation.

Elle devraient me laisser indifférente, tout comme la mort. Il y a si longtemps que je suis morte moi-même...

Trois siècles...

Trois siècles à veiller au passage des âmes. Trois siècles à assister à leurs derniers instants dans leur enveloppe charnelle. Trois siècles à observer leur dernier combat, leur déchirement, leur angoisse face au grand départ. Trois siècles à tenter d'apaiser leurs craintes devant l'infini, leur peur du Néant, et de l'Enfer parfois.

Je n'accompagne pas d'âme en Enfer. Dieu ne donne pas de guide aux damnés.

Et c'est ce qu'il a fait de moi. Un guide.

Un Ange, dans les mots des vivants

Un Ange....

Je n'aime pas les salles de réanimation. Le combat y est trop rude. Bien plus qu'ailleurs, là où personne ne dénie sa place à la Mort. Sans doute les vivants posent il un autre regard sur le travail des médecins. Sans doute ceux-ci, à leurs yeux, sauvent-ils des vies ? Je ne suis pas présente, lorsqu'ils y réussissent.Je n'ai pas à être présente. Je suis un Ange du Passage. Un Ange de la Mort.

- C'est fini, Docteur...

Il me regarde. Il a de grands yeux noirs, pas même étonnés. Il a l'air soulagé. Heureux, même. Il ne s'est pas battu. Il s'est laissé partir. Les morts comme lui sont rares. Contre-nature. Je fus pareille, il y a trois siècles.

- Je suis mort, n'est-ce pas ?

Ni pâle. Ni décharné. Ni couvert de vermine. Il ne ressemble pas à son corps matériel. Il ressemble à un Ange. Un Ange de vingt ans.

- Peut-être. Ca dépend.

Ni mort, ni vivant. Ma tâche, aujourd'hui, est inhabituelle. Je ne suis pas ici pour l'aider à partir, mais pour lui demander d'attendre. A lui, qui désire plus que tout s'en aller.

- Ca dépend ? Ca dépend de quoi ?

Lui demander d'attendre, et d'agir.

- Ca dépend de toi.

D'attendre. Et d'agir. Comme j'ai moi-même attendu. Et agi. Il y a trois cents ans. Après ma première mort. Avant de devenir un Ange.

- Je ne tiens pas à vivre.

Il me sourit. Sans crainte du Néant. Sans crainte de l'Enfer. L'enfer est derrière lui. L'enfer de sa vie. De ses souvenirs. De ses actes. De ce qu'il a commis. De ce qu'il a subi. Rien ne peut être pire.

- Dieu t'a choisi. Lui seul sait pourquoi. Pourquoi toi. Tu es libre. De dire non. Ou de vivre. Encore un peu.

- Dieu m'a choisi pour quoi ?

- Pour devenir un Ange.

- Il a de drôles d'idées !

Il éclate de rire. D'un rire d'enfant perdu. D'un rire d'enfant quand même.

- Je ne suis pas un Ange.

- Tu ne l'es pas encore.

 

 

Les commentaires sont fermés.