Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/06/2010

M'emmerdez pas avec ça

Désolée (enfin, non) mon Général...


Il était une fois un jeune homme qui refusa la défaite de son pays face à la Werhmacht, et continua le combat.

Deux guerre plus tard, devenu colonel, ce plus si jeune homme fut l'un des protagonistes les plus célèbres de la Bataille d'Alger, de sinistre mémoire.

Le général Bigeard est mort hier.

Je sais qu'il n'est pas le commanditaire de la torture en Algérie. Les premiers responsables étaient à Paris, et n'ont pour la plupart jamais mis les pieds sur le terrain. Je ne minimiserai pas les crimes du FLN et leur impact sur les militaires français. Je peux concevoir qu'un homme de terrain se résolve à commettre des atrocités, parce qu'il croit qu'il n'y a pas d'autre solution, parce que "les ordres sont les ordres", ou s'y adonne par vengeance. Je peux le concevoir, même si je ne l'admets pas, même si je ne prétends pas savoir ce que j'aurais fait à sa place.

Mais entre un gamin de 20 ans qui brûle un village de rage pour venger des copains victimes de crimes de guerre, et rentre son service fini dans son pays, la queue entre les jambes, et hanté par ce qu'il a vu et ce qu'il a fait, et un officier supérieur qui ordonne de torturer de sang froid et de faire disparaître à jamais des prisonniers gênants, avant de se pavaner sous les ors de la République, entre un appelé qui se trouve plongé au coeur de l'horreur et qui dérape, et un professionnel qui applique une politique de répression sans états d'âme, je trouve qu'il y a une sacrée différence.

Bigeard était un officier. J'ai la faiblesse de croire qu'un officier se doit être un homme d'honneur. Et qu'un homme d'honneur qui a commis - ou fait commettre - des actes contraires à sa conscience et à la morale naturelle, même dans des circonstances tragiques, devrait avoir la décence - l'honneur - de refuser un poste tel que celui de Ministre de la Défense, et ne pas se présenter au suffrage de ses compatriotes.

On ne bâtit pas une carrière sur des crimes.

 

http://www.jrrvf.com/nouvelles/anthologie/capitaine.pdf

Un peu de pub pour moi-même.

 

 

Commentaires

Bigeard dernier general colonialiste tellement proche de ses hommes qu'il couvrit les paras et legionnaires français tortionnaires des combattants nationalistes algeriens.

Écrit par : anneet | 19/06/2010

Des horreurs ont été commises des deux côtés.
Mais avec la mode actuelle de la repentance des ex colonisateurs sur leurs ex colonisés, on a un peu trop tendance à effacer les crimes, du FLN par exemple, dans ce cas-ci; on aimerait parfois que la repentance ne soit pas que d'un seul côté.

Écrit par : thalyssette | 22/06/2010

Oui mais ... si on va par là, les résistants français aussi ont commis des crimes. Ils ont tué des allemands, fait sauter des bombes, il y a eu des victimes collatérales et des innocents tués en représailles. Est-ce qu'il faut aussi demander au résistants français de s'excuser auprès des Allemands?

Les termes "colonisateurs" et "colonisés" sont des termes bien pratiques, surtout utilisés pour masquer une autre réalité : "envahisseurs" et "peuples soumis". Il y a peut-être des horreurs des deux côtés, mais il y a un des côtés qui n'avait rien demandé. (Please, ne venez pas me parler d'apporter la civilisation aux sauvages! Ça c'est un cliché.)

Bigeard a d'abord été résistant à l'envahisseur, puis envahisseur lui-même. Il a vécu l'horreur des deux côtés, justement. Ce qui me stupéfie le plus, c'est qu'il ait pu le faire, passer de la résistance à l'oppression, sans se poser de questions.

(Et puis, je ne crois pas à cette soi-disant mode de la repentance, c'est juste un débat médiatique pour faire mousser l'audience. Je vois par contre certaines personnes dans la vie et certains gouvernants en politique rester impassiblement sûrs de leur bon droit, même lorsque ils ont commis des erreurs manifestes ou criminelles. Et d'autres qui sont capables de prendre du recul, de reconnaître leurs erreurs, et de changer de stratégie. C'est vrai : comme vous Thalyssette, j'aimerais que tout le monde en soit capable, mais ce n'est pas le cas).

Écrit par : Melilot | 22/06/2010

Les commentaires sont fermés.