Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

02/10/2010

Courbe du deuil

Quand le harcèlement devient méthode de management...


Il y a quelques mois, l' "épidémie" de suicide qui touche les employés de France télécom faisait la "une" des journaux. On en parle beaucoup moins, à présent. Beaucoup moins ne voulant pas dire "pas du tout" : si vous le désirez, vous pouvez suivre les liens ci-dessous. Et vous apprendrez...

Vous apprendrez que le harcèlement dont ont été victimes les employés de cet ancien service public n'était pas (je parle au passé, mais...) dû a la méchanceté de petits chefs médiocres, mais faisait bel et bien partie d'uns stratégie visant à "dégraisser le mammouth" sans bourse délier. Autrement dit : des cadres triés sur le volet ont été choisis pour faire subir à leurs subordonnés des pressions harcelantes afin de les pousser à démissionner. Plus ils obtenaient de démissions, mieux ils étaient notés. Celà au nom de la guerre économique et de la sacro-sainte compétitivité visant, outre à augmenter les bénéfices de la société, à "améliorer" le service à la clientèle. Les abonnés apprécieront.

Personnellement, j'ai difficile à "apprécier" cette méthode qui prend le personnel pour des moins que rien. J'ai encore plus de mal à apprécier l'attitude des "heureux élus" choisis pour "faire le ménage" et qui, du jour au lendemain, de collègues sympa se transforment en bourreaux mesquins. Mais ce qui m'agace le plus, je l'avoue, c'est la justification de cette attitude par monsieur-tout-le-monde : oui, que voulez-vous, c'est la guerre économique, les salaires sont trop élevés, etc...

Eh bien non.

Tout d'abord, France Télécom (comme notre Poste, ou nos Chemins de Fer) est un service public qui doit être géré comme un service public et non comme une "entreprise" : son but est le service, pas les bénéfices. Ensuite, une entreprise doit tenir compte, d'abord et avant tout, du facteur humain. Les employés ne sont ni des numéros, ni des citrons à presser, ni des kleenex à jeter après usage. Enfin, si l' "entreprise" trouve que ses employés lui coûtent trop cher, qu'elle licencie, et paie les primes qui vont avec. Plus facile à dire qu'à faire ? Non. Je ne crois pas. Il s'agit d'un choix de société, rien de plus. Mais rien de moins non plus.

Et je ne suis pas prête à "choisir" un monde où le harcèlement est considéré comme une méthode de management normale.

http://envoye-special.france2.fr/index-fr.php?page=reportage-bonus&id_article=2516

http://laplumedaliocha.wordpress.com/2010/10/01/lautre-face-de-france-telecom/

http://eco.rue89.com/2010/10/01/stage-france-telecom-courbe-du-deuil-et-casse-du-salarie-169002

 

 

Les commentaires sont fermés.