Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/02/2011

Superman ?

Le Tour de France d'un p'tit camping-car...


Je devais être en Rhétorique. Le Préfet de l'Athénée avait organisé pour nous une conférence des Alcooliques Anonymes. Thème : Les dangers de l'alcool. Résultat... bofff...

Or donc, Monsieur Jean-Luc Delarue, arrêté et interdit d'antenne depuis 5 mois pour cause de possession et consommation de cocaïne, a entamé vendredi son Tour de France de Prévention. Les adolescents de France et de Navarre vont avoir droit à une star du petit écran, ex (?) chouchou de leurs grand-mères, pour le remake de la conférence dont je parlais plus haut : Les dangers de l'alcool et des drogues.

Bofff...

Je n'ai jamais aimé Jean-Luc Delarue. les émissions tire-larmes où Madame Toutlemonde témoigne de ses malheurs ont tendance à m'irriter très vite. Néanmoins, je ne remets pas en cause sa bonne foi. J'ai plutôt envie de tirer sur la sonnette d'alarme.

Je ne crois pas à l'efficacité des conférences de Monsieur Delarue. Pas parce qu'il est un ex-toxico, un homme de ma génération ou une star has been. Il est aussi un brillant showman et un bon animateur. Là n'est pas la question. Je ne crois pas à l'efficacité des conférences de Monsieur Delarue parce qu'il est une star. Parce que la consommation quotidienne de drogue (depuis vingt-six ans) et d'alcool (depuis trente-deux ans) n'a pas empêché sa carrière d'homme d'affaires et d'homme de télé. Les gamins ne sont pas stupides : ils le remarqueront très vite. Et comme ils savent compter, ils remarqueront très vite aussi qu'il n'a fallu que quelques mois à l'animateur pour "s'en sortir", du moins officiellement. Pour présenter les risques sociaux des drogues, il y a mieux. Mais, bon, peut-être pourrais-je accepter ce "Tour de France" si je n'étais pas passée moi-même par la désintox, et si je ne fréquentais pas de toxicomanes.

Delarue a décroché - contraint et forcé - il y a cinq mois. Cinq mois !

Cinq mois après un sevrage, un ex-toxico est encore très fragile, très proche de redevenir un toxico tout court. Quelle que soit sa volonté, quel que soit son caractère, cinq mois d'abstinence, ce n'est rien du tout. Et c'est en tout cas beaucoup trop peu pour "se mettre la pression" en parlant de came jour après jour sans risquer la rechute. Je le dis d'autant plus après avoir visité le site de la star. Jean-Luc Delarue m'y est apparu comme de bonne volonté, mais complètement déconnecté de la réalité, dans une sorte d'euphorie post-cure. Et, je l'avoue, ça me fait peur.

Parce que tous ceux que j'ai connu dans cet état ont replongé. Très vite.

Et que je n'aime pas voir un tox replonger. Même s'il s'appelle Jean-Luc Delarue.

 

http://fondationreservoir.org/premiere-etape-du-tour-quim...

Les commentaires sont fermés.