Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/04/2011

Sarkolâtre, moi ?

Je radote, moi ? Noooooon !


Mode Schtroumpf grognon ON

Je n'aime pas La Princesse de Clèves. Le bouquin. Et encore moins la femme dont le bouquin raconte l'histoire. Madame de Clèves, née de Chartres m'énerve, m'irrite et m'agace. Je la trouve inintéressante, d'une nunucherie monstrueuse et d'une préciosité sans nom.

Mode Schtroumpf grognon OFF

Manque de bol, le roman de Madame de Lafayette a été il y a quelques années dénigré par le président Sarkozy. Depuis, aux yeux de tous les opposants (enfin, d'une bonne partie d'entre eux), il est devenu l'alpha et l'oméga de la littérature française. Avouer ne pas aimer ce livre, ne l'avoir lu que sous contrainte, ou, pire encore, ne pas l'avoir lu du tout, est devenu plus qu'un signe d'inculture : un soupçon d'appartenance à l'UMP. Or, je le dis ouvertement : je n'aime pas La Princesse de Clèves, et je revendique le droit de le dire et de l'écrire sans que quiconque me soupçonne d'aimer Sarkozy. Parce que ça n'a rien à voir. Il est possible de partager les goûts et les dégoûts littéraires, musicaux, picturaux d'une personne (ou une partie d'entre eux. J'ignore quelle musique fait vibrer le président français, quels films le font rire ou pleurer, pour quelles pièces de théâtre il se déplace avec plaisir, et au fond, peu m'importe. L'essentiel - et ce le serait ecore plus pour moi si j'habitais Brest ou Salon-de-Provence - étant la façon dont il dirige - ou ne dirige pas - son pays) sans partager ses opinions politiques.

Il devrait aussi être possible, sans passer pour un inculte, d'avouer que, non, on n'a pas lu tel ou tel livre dit classique. Ou de dire qu'on ne l'a pas aimé. Ou qu'on trouve l'histoire sans queue ni tête. Que madame Bovary, c'est ch****. Que la Joconde est moche. Que Citizen Kane est loooong. Que la Cathédrale de Chartres est tordue. Que la 5ème de Beethoven nous laisse indifférent. Que Molière ne nous fait pas rire. Je ne dis pas que c'est ce que je pense (enfin, pour Madame Bovary, si. Elle m'agace à peu près autant que Madame de Clèves), juste que l'on ne doit pas être catalogué pour autant.

 

 

Commentaires

Lambertine, vous ne pouvez savoir à quel point je vous rejoint sur Mme Bovary, dont je n'ai terminé la lecture que par obligation scolaire. Pour abonder également dans le sens de votre billet, je confesse apprécier Wagner, je vous laisse deviner à quel point cette mention auprès de bon nombre d'interlocuteur amène directement la discussion au point Godwin.

Il est dommage que des oeuvres, dont les auteurs n'ont le plus souvent rien demandés, voire sont mort depuis longtemps, soient prises en otage dans un débat politique ou autre auquel elles sont totalement étrangères. On peut également aimer Hemingway tout en réprouvant la chasse et la corrida.

Merci pour ce coup de gueule

Écrit par : Octave Hergebel | 28/04/2011

Les commentaires sont fermés.