Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

15/06/2011

Un justicier dans la Ville

Pourquoi je n'aime pas Dexter


Je n'ai rien contre la télévision. J'ai encore moins contre les séries télévisées. Et j'ai encore moins contre les séries télévisées américaines. J'en aime beaucoup. Des policières. Des violentes. Des très violentes, même, comme The Shield. J'en aime même dont les personnages principaux sont tout sauf des enfants de choeur. Mais je n'aime pas Dexter.

Je ne prétend pas que c'est une mauvaise série. Je ne prétend pas qu'elle est mal jouée, mal filmée, mal réalisée. Je ne prétends pas que les personnages n'y sont pas bien croqués, n'y sont pas attachants. Je ne prétends pas que les enquêtes y sont mal foutues. Non. Dexter est au contraire une bonne série, bien réalisée, bien interprétée, bien... enfin, une bonne série, quoi. Mais je ne l'aime pas.

Parce que je n'aime pas les justiciers.

Alors, bon, on me dira que Dexter Morgan, le héros, n'est pas vraiment un justicier. Que c'est un serial killer qui agit par pulsions. Que c'est le meurtre de sa mère qui l'a rendu cinglé. Mouais. Moi, un serial killer qui ne tue que les criminels qu'il juge indignes de vivre, traumatisme d'enfance ou pas, j'appelle ça un justicier. Un type qui prend la relève du personnage rendu - malheureusement - immortel par Charles Bronson. Un type qui se dresse contre le crime à sa façon en n'appliquant qu'une seule peine : la mort.

On a beau lui trouver toutes les circonstances atténuantes possibles. On a beau "psychiatriser" son cas (il a des "pulsions", le pauvre, alors autant que ses victimes soient des salauds... ouais... ça, c'est la justification d'un" éducation à la con). On a beau ne jamais plaindre ses victimes, il n'empêche : Dexter applique la loi de Dexter (qu'il l'appelle loi de Harry n'y change rien : son père lui a transmis ses "valeurs") : la justice personnelle et expéditive.

Et ça me met profondément mal à l'aise.

Ca me met profondément mal à l'aise, que la série sous-entende qu'un gamin témoin d'un meurte sanglant soit condamné à le reproduire, et que la seule chose qu'on puisse faire pour lui, c'est lui apprendre à bien choisir ses victimes, des "méchants", plutôt qu'à canaliser sa violence.

Ca me met profondément mal à l'aise que la Justice et la loi soient systématiquement présentées comme "faibles" et, quelque part, "favorables aux criminels", et que la solution se trouve dans une "justice" expéditive rendue par un homme qui s'en est arrogé le droit tout seul (ou se l'est fait arroger par son père)

Ca me met profondément mal à l'aise que l'on donne, que je donne, finalement, raison au justicier parce que, finalement "ces salauds ne méritaient que ça".

Dexter révèle, réveille, le côté vengeur du spectateur. Et c'est pour ça que je ne l'aime pas.

 

Commentaires

J'ai fait un pet.

Écrit par : Sieur Lambert | 15/06/2011

Eh bien pétez, Messire !

Écrit par : lambertine | 06/07/2011

... Là j'ai envie de répondre un pavé en retard... je peux ?

Écrit par : Blandine | 09/07/2011

Mais certainement, Blandine.

Écrit par : lambertine | 10/07/2011

Les commentaires sont fermés.