Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/08/2011

Jeunesses...

... plurielles ?


Actualité obligeant, la une des journaux a donné cet été une place de choix à la jeunesse. Jeunesse violente et révoltée de Londres. Jeunesse insouciante puis meurtrie de Hasselt. Jeunesse engagée et martyre d'Utöya. Jeunesse exaltée et croyante de Madrid, où elle croisait la jeunesse indignée. Dans tous les cas, jeunesse "collective", perçue dans son cadre de groupe, et classée, classifiée. Les jeunes "bien" et les autres... Ceux que nous voudrions pour enfants, et ceux que nous ne voudrions pas voir approcher nos enfants. Ceus pour qui nous pleurons, et ceux pour qui nous haussons les épaules. ceux que nous admirons, et ceux que nous condamnons.

Mais est-ce aussi simple ?

Des jeunes gens, j'en ai rencontré, cet été. Comme d'habitude. Comme tout le monde. Des jeunes gens dont certains auraient pu se trouver au Pukkelpop ou dans les émeutes de Londres, aux JMJ ou sur l'île d'Utöya. Des jeunes gens aussi divers qu'une fille de diplomate se posant des questions sur le nouveau poste de son père et son futur cadre de vie, et un toxicomane paumé partageant le rien qu'il possède avec plus démuni encore. Qu'un étudiant stressant sur son projet de mémoire et un artiste (pour l'instant) maudit découvrant son nouveau-né. Qu'une maman devant gérer les varicelles de ses petites filles et un chômeur envisageant de reprendre des études. Que d'autres encore, tous différents, n'ayant en commun, en apparence, que leur jeunesse. Pas leur espoir. Car certains jeunes n'ont pas d'espoir.

J'ai été choquée, je l'avoue, par l'opposition entre les émeutiers de Londres, ces salauds, ces pourris, ces voleurs attachés aux biens matériels, et les gentils catholiques des JMJ, tout sourires bon enfant et détachés des biens matériels. Choquée, oui. Parce qu'ils ne sont pas si différents. Les uns comme les autres sont "en marge", à leur manière, entre rejet officiel de la société dite "de consommation" et désir de s'y faire, ou d'y conserver une place au soleil. La plupart des JMJistes se disent détachés des biens matériels... mais favorables à la droite libérale. Les révoltés de Londres pillent des magasins high-tech. Les uns espèrent - mais est-ce si difficile quand on a tout ou presque, a commencer par une famille et un statut social, les autres désespèrent parce qu'ils n'ont rien à espérer. Il est facile de mépriser l'argent quand on n'en a jamais manqué... J'avoue, oui, que les JMJ me mettent plus mal à l'aise que les émeutes de Londres. Et pourtant, à vingt ans, j'en aurais sans douté été.

Amère, moi ? Pessimiste ? Non. Certainement pas. Espérant, simplement, en une jeunesse généreuse et ouverte. En une jeunesse, aussi, qui puisse encore rire, chanter, et écouter de la musique sans arrière pensée. Une jeunesse courageuse, solidaire. Et heureuse.

10:25 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Tous les jeunes des "JMJ" ne sont pas favorables à ce que vous appelez la droite libérale, (il y a quand même beaucoup de cathos de gauche, de cathos écolos etc) mais quand bien même, ce ne serait pas un "péché.
Etre pour l'économie de marché et un certain nombre de valeurs dites "de droite" ne fait pas de vous un monstre. Si ?? Peut-être aussi que de nombreux cathos "détachés des biens matériels" et ayant une fibre plus sociale que spéculative hésitent tout de même à voter à gauche, quand on voit le laxisme d'une certaine gauche vis à vis des problèmes de société (autre que dans la sphère économique) . Il reste le centre, me direz-vous... oui mais le centre, en france comme en belgique (et encore plus en belgique, avec le CDH inféodé au PS) , a de plus en plus tendance à pencher à pencher à gauche;
Personnellement, et bien qu'indifférente aux JMJ et à l'idôlatrie papale, je suis bien plus mal à l'aise en face des émeutiers et pilleurs londoniens qu'en face d'un groupe de jeunes des JMJ. Comme beaucoup de gens.

Écrit par : thalyssette | 26/08/2011

Ai-je dit que c'était un "péché" d'être favorable à la droite libérale ? Je ne le crois pas. Pas plus que je n'ai qualifié quiconque de "monstre". Simplement, je trouve illogique de faire des milliers de kilomètres pour crier son admiration du Pape et prier sous la drache, et en même temps faire passer la doctrine sociale de l'Eglise (et une bonne partie des enseignements du Pape, d'ailleurs) par pertes et profits.

Par contre, oui, les JMJ en elle-mêmes me mettent mal à l'aise. Pas leur côté festif, pas leur côté "enfants de tous pays etc...", ni même leur côté "rassemblement de masse" (même si je déteste ça). Plutôt leur côté "nous sommes le sel de la Terre" etc... alors que les enfants des JMJ sont des enfants comme les autres, ayant seulement eu, pour la plupart, plus de chances que les autres. Il y a dans les JMJ une espèce de "faux espoir", voire de "fausse espérance", qui me gêne. 99% des participants, une fois rentrés chez eux, reprendront une vie strictement normale, sans plus de considération pour leurs voisins qu'avant leur départ.

Mais, je le reconnais, c'est normal de préférer ces gamins-là à ceux de Tottenham. Les premiers sont notre réussite, les seconds sont notre échec.

Écrit par : lambertine | 02/09/2011

Les commentaires sont fermés.