Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/05/2012

L'écriture en 30 questions. 4.

Oph m'a passé le relais. Je la remercie de tout coeur, et ai un peu honte de le reprendre si tard.


17- Parmi tes protagonistes (héros), quel est ton préféré et pourquoi ?

Pas facile.

Morgil, peut-être ? Pourquoi ? Parce qu'il évolue de sa condition de criminel, de hors-la-loi, vers celle d'homme stable et responsable, à partir du moment où quelqu'un voit en lui autre chose qu'un bâtard qui a mal tourné. Qu'à partir de ce moment-là, ses qualités réelles d'empathie vont pouvoir se développer, vis-à-vis de son Seigneur d'abord, vis à vis de ses amis ensuite, vis à vis des Hommes en général enfin. Repentance, je l'ai écrite à une époque où je ne fréquentais pas encore "en vrai" les "enfants à problèmes" et la jeunesse délinquante. A travers Morgil, j'ai voulu mettre en scène une "cause perdue" qui cesse de l'être parce qu'une personne lui fait confiance et se bat pour elle. Une cause perdue qui cache sous sa violence et sa malhonnêteté une réelle bonté, une grande intelligence, et un franc courage. Mais aussi la blessure profonde d'être un enfant sans père issu d'un peuple vaincu. Blessure qui restera, malgré son évolution, toujours présente.

 
18- Parmi tes antagonistes (méchants), quel est ton préféré et pourquoi ?

Il y a très peu d'antagonistes dans mes histoires, et encore moins d'antagonistes "méchants".
 
Je dirais... Ali Guermouche, le terroriste FLN que recherche Henri de Gondor. Qui est un ennemi du héros, certes, mais pour une cause que lui (et l'Histoire après lui) trouve juste. L'indépendance de son pays, ce n'est pas rien, et les causes des héros pas toujours les meilleures.

Et, comme dirait Oph "L'écart entre les héros et leurs ennemis est mince comme la plaque en bronze de Mad Max ou le badge en cuivre de Samuel Vimaire."
 
19- Parmi tes personnages secondaires qui se sont hissés sous les feux de la rampe, quel est ton préféré et pourquoi ?

Maury d'Hermalle.
Jeune, beau, noble, musicien virtuose, fils dévoué, home-lige exemplaire etc... etc... ce jeune homme ne devait être au départ que le lien entre son suzerain et son nouvel écuyer, et il a pris une place inattendue. Une place d'ami fidèle, et aussi une place d'exemple. On peut le trouver "trop parfait pour être honnête" ou le traiter de "Gary Stu". Maury est avant tout, pour moi qui l'ai "mis au monde" et à qui il s'est imposé, un homme sur qui on peut compter. Peut-être un peu trop, d'ailleurs, et peut-etre est-ce pour ça qu'il a pris autant de place ?

Les commentaires sont fermés.