Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/06/2012

L'écriture en 30 questions. 5.

La suite bien tard...


20. Quel type d'interactions entre personnages préfères-tu écrire ?

Important. Très important...

Les relations père (ou mère)/fils (ou fille) "adoptifs". Et je ne sais pas pourquoi, même si je vis ce genre de relation dans "la vraie vie"... alors que j'avais commencé à les mettre en scène "avant".

Des relations entre une personne mûre, et un(e) adolescent(e) ou un(e) jeune adulte, de Thilsarn et Amandil à Diane et Célestin, en passant par... tous les autres (Sir William et Catherine, "Mon Seigneur" et Morgil, le Colonel et Henri, le Procureur - et Aurore - et Jeremy). Une forme de "parenté choisie", qui ne s'oppose pas à la parenté réelle, mais qui s'y superpose. Des relations d'amour et de protection, de tendresse, et de complicité, sans doute plus facile parce u'elles ont lieu entre personnes "qui se choisissent" qu'entre personnes liées par le sang.

 

21. Certains de tes personnages ont-il des enfants ? Comment t'en sors-tu avec eux ?

Bien entendu que certains de mes personnages ont des enfants.

Je ne vais pas parler ici des bébés, même s'ils ont un rôle à jouer dans l'histoire (Victor dont la mère devient la nourrice du petit prince Garin).

J'ai parlé plus haut des relations entre un adulte et son "enfant de coeur". Quand cet adulte a un "enfant de sang"... eh bien, ce n'est pas simple. Dans l'"Arbre de la Dame", cet enfant est le narrateur, mais est aussi le fils de son père, et l'évolution de ses relations avec son "pseudo-frère" est une des trames de l'histoire.

Dans "le Précepteur", les enfants sont archiprésents. Je tente, comme je peux, de leur donner des réactions en rapport avec leur âge, en me souvenant comme je peux des réactions de mes enfants, ou des miennes, enfant.

Les commentaires sont fermés.