Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/06/2012

Taubira vs Zemmour (3)

Maudits sales gosses !


Troisième point : Madame le Ministre va supprimer les Tribunaux correctionnels pour Mineurs, à peine mis en place par le gouvernement précédent.

Je ne sais pas si c'est une bonne idée. J'ai toujours eu un problème avec la "justice des mineurs" (et avec la minorité tout court, d'ailleurs, qui signifie le plus souvent que les enfants ne sont pas sujets de droit). Pas que celle-ci soit trop "laxiste", mais parce que sous le prétexte qu'il faut donner la primauté à l'éducation sur la répression, elle pratique trop souvent la confusion des genres. Confusions entre peines et mesures éducatives. Confusion entre enfant dangereux et enfant en danger.

Je ne nie pas que les jeunes délinquants - pas seulement les "mineurs" - ont besoin d'être (ré)éduqués, pour sortir de la spirale de l'illégalité et/ou de la violence. Je considère que ce "volet éducatif" devrait avoir sa place, et même une place très importante en prison. Mais je n'aime pas que ces mesures ne soient pas qualifiées de "peines". Parce c'est ce qu'elles sont : une peine, une sanction pénale, une punition. Et c'est ainsi qu'elles sont vécues.

Et je trouve assez malsain qu'elles soient souvent mises sur le même pied que les "mesures de protection" dont "bénéficient" les enfants "en danger". Elles sont d'ailleurs souvent les mêmes : suivi psychosocial, placement en internat ou en famille d'accueil. Ce qui a souvent pour conséquence que l'enfant maltraité se considère comme puni. Confusion enfant en danger/enfant dangereux...

Il est vrai que bien des enfants dangereux sont aussi en danger, et que les enfants en danger deviendront souvent des enfants, puis des adultes, dangereux. Je le répète, les prisons sont pleines de victimes, et l' "enfance malheureuse" de bien des condamnés n'a rien de théorique. Mais je crois qu'il est important de faire la part des choses : l'enfant battu doit être protégé en tant qu'enfant battu, mais s'il vole, il doit être puni en tant que voleur, et les deux volets doivent être séparés, sous peine de transformer son éducation en gloubiboulga mental. Il serait bien que ce ne soit pas le même magistrat qui le juge en tant que "coupable" et que "victime".

Il serait bien aussi que ce ne soit pas le même magistrat qui suive son parcours éducatif, qui instruise l'affaire s'il commet un délit, et qui le juge. Parce que la justice se doit d'être impartiale, même avec les mineurs. J'y reviendrai bientôt.

 

Les commentaires sont fermés.