Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/09/2012

Hiérarchie parallèle

Qu'est-ce que la prison, pour beaucoup ?


Vu. Hier et aujourd'hui. Parce que j'ai été incapable de voir ce film "en une fois". Trop proche de ce que j'ai vécu, même si j'étais "hors les murs". Du côté de la salle des visites.

Ce film, c'est Un Prophète, de Jacques Audiard. Jacques, qui n'a pas grand chose en commun avec son père Michel, hormis le talent. Pas de désinvolture. Pas d'humour. La vérité. Crue. Violente. Triste. Morne. La vérité, que je n'ai pu regarder qu'en tranches, tant elle était réelle. Tant elle était proche de la prison. La vraie. Enfin, la vraie en maison de peine, parce que les cellules individuelles en maison d'arrêt... Et le travail en maison d'arrêt... Et les cours en maison d'arrêt...

Juste un détail. Enfin, pas qu'un détail. Un des thèmes centraux de ce film, c'est cette hiérarchie parallèle contre laquelle je voudrais me battre sans vraiment savoir comment. C'est l'emprise du Milieu, et de sa violence, sur la vie pénitentiaire. Le Parrain corse, incarné par Niels Arestrup, est la personnification du pire des prisons. Du fait que, la véritable autorité à l'intérieur des murs est celle de la pègre, et pas celle de la Justice. Du fait que la plupart des agents, qui sont loin d'être tous ripoux, sont désarmés face à la puissance du Milieu. Du fait que pour survivre, un détenu doit se plier à des règles qui ne sont pas celles de l'honnêteté, mais celles de la Loi de la Jungle. Ce qui peut peut-être aider à sa réinsertion dans un monde ultralibéral, mais pas à en faire un type bien.

Si... si seulement, les prisons aidaient les détenus à accepter autre chose que la Loi du plus fort...

On peut toujours rêver !

Les commentaires sont fermés.