Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/09/2013

Les jeunes filles et la mort

Des médecins légistes dans les séries télé.


Comme je l'ai dit il y a peu, j'ai regardé pas mal de séries télé cet été. Des séries policières "à la con", souvent répétitives, mais qui ont l'avantage de me laver le cerveau.

Et, à la fin des vacances, je me suis fait une réflexion : dans la plupart de ces séries, les médecins légistes (ou autres anthropologues judiciaires) étaient pour la plupart de très jolies jeunes femmes. Oui, même dans Murdoch, qui est censé se passer à l'époque de la Reine Victoria. dans la plupart des séries, la personne qui fait face à la Mort, qui la regarde en face en la personne du mort, c'est une jeune fille. Une jeune fille qui la considère presque comme une amie. Sans peur et sans dégoût. Mais aussi sans plaisanteries (je ne sais ce qu'il en est dans la réalité, mais dans les fictions, les médecins légistes mâles ont une furieuse tendance à l'humour noir).

Et j'avoue que je me pose la question du "pourquoi". Pourquoi cette multiplication d'héroïnes qui se sentent mieux face aux morts que face aux vivants. Pourquoi cette multiplication de douces beautés devant la turpitude ? Pourquoi ces femmes froides (en apparence), quasi-virginales, face aux squelettes et aux cadavres ?

La jeune fille et la mort... Y a-t-il plus antagoniste que la jeune fille, et la mort ?

Et pourquoi, depuis quelques années, sur nos écrans, cet obnubilant face à face entre la jeune fille, et la mort ?

Je ne sais pas. Je me pose la question, c'est tout.

 

 

Bones

Rizzoli et Isles

Murdoch Mysteries

Castle

Body of Proof

 

 

Les commentaires sont fermés.